Accueil / Actualités / Développement / Développement humain / Responsabilité sociétale de l’entreprise Nestlé Maroc et la Fondation Zakoura

Responsabilité sociétale de l’entreprise Nestlé Maroc et la Fondation Zakoura

Nestlé Maroc et la fondation Zakoura renforcent leur engagement commun avec l’ouverture de deux nouvelles écoles préscolaire dans la région de Doukkala. Ces deux écoles profiteront pendant deux ans à 80 enfants et près de 90 mamans.

Nestlé Maroc renforce son partenariat avec la Fondation Zakoura en inaugurant deux nouvelles écoles préscolaires dans la région de Doukkala. Ce nouvel élan a ainsi été matérialisé en compagnie des familles de Zaouiat Sidi Hssain et de Ouled Taleb Saïd qui ont dignement fêté l’ouverture d’une école de préscolaire dans leur douar. Ce sont ainsi quelque 80 enfants de ces douars qui profiteront de cette initiative sur deux ans. Cette dernière permettra également à près de 90 mères de bénéficier de séances d’éducation parentale. «L’ensemble de la communauté sera sensibilisé aux enjeux de la préscolarisation et les associations locales de ces douars bénéficieront d’un programme de renforcement de compétences», souligne un communiqué de Nestlé Maroc.

Dans le détail, l’école d’éducation préscolaire est destinée aux enfants âgés de 4 à 6 ans. Le programme vise le développement social de l’enfant en lui permettant d’expérimenter la vie en communauté et de construire sa personnalité hors du cadre familial. Ce programme est d’une durée de 24 mois et à la fin de la première année, les enfants ayant atteint l’âge de 6 ans seront intégrés au sein de l’école publique primaire. En parallèle, les enfants ayant atteint l’âge de 4 ans intègrent les classes de préscolaire.

Pour rappel, dans le cadre de son modèle de préscolaire «Aneer», Nestlé Maroc et la Fondation Zakoura ont conçu un programme d’éducation parentale et de sensibilisation communautaire permettant d’agir sur l’ensemble du cadre de vie de l’enfant et de créer un environnement propice à sa préscolarisation et son épanouissement. Le programme consiste en une série de modules enseignés auprès des mères, des pères et de la communauté par les éducatrices de la Fondation et comprenant des apports d’information, des discussions et des exercices pratiques, adaptés au public cible, et dont les supports et les outils sont compilés dans une mallette pédagogique type. Le but de ce programme est de transmettre des conseils en éducation, santé et nutrition aux parents et à la communauté afin d’en faire de réels leviers dans l’éducation et le développement de la petite enfance.

Mariem Tabih, LE MATIN

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

x

Check Also

«L’extrémisme n’est pas un projet de vie. C’est un échec pour l’individu comme pour la société»

Entretien avec la directrice générale de l’Unesco Audrey Azoulay : «L’extrémisme n’est pas un projet ...

LES ASSOCIATIONS DU CONSOMMATEUR CHARGENT LE GOUVERNEMENT

BOYCOTT DES PRODUITS ALIMENTAIRES LES ASSOCIATIONS DU CONSOMMATEUR CHARGENT LE GOUVERNEMENT La Fédération nationale ...

Subventions aux associations: Laftit recadre les collectivités territoriales Par H24info –

Après avoir reçu plusieurs rapports faisant état de financement des associations par des fonds ...

Soyez informés!

En vous abonnant à la lettre d'infos de Monasso, vous ne manquerez plus aucune information associative ou presque.

Monasso.ma s'engage que votre adresse mail ne sera jamais partagée avec d'autres sites.
x