Accueil / Actualités / Droits humains / Les initiateurs de la “Moubadara” espèrent une issue prochaine pour les détenus du Rif

Les initiateurs de la “Moubadara” espèrent une issue prochaine pour les détenus du Rif

C’est ce vendredi 8 septembre que le collectif « Moubadara », initiative civile le Rif, devrait tenir réunion à Casablanca. Une réunion que l’activiste et ancien détenu politique, Salah El Ouadie, qualified’ores et déjà d’importante.

Selon nos informations, le rapport final relatif aux événements d’Al Hoceima et à l’arrestation des membres du « Hirak », ce mouvement contestataire aux revendications sociales, économiques et politiques, devrait être finalisé et adopté ce vendredi 8 septembre.

Présentée il y a quelques semaines, une version préliminaire de ce rapport avait été favorablement accueillie tant par les populations du Rif que par l’Etat. Les auteurs de cette initiative sont formels : ils ont toujours voulu être constructifs dans la gestion de ce dossier –gros caillou dans la chaussure du gouvernement El Othmani-, « Nous allons également discuter d’une stratégie de prise de contacts avec des responsables à différents niveaux pour tenter de dégager une issue prochaine en faveur des personnes détenues, » a déclaré M El Ouadie à Atlasinfo.

Le collectif Moubadara est essentiellement mené par Salah El Ouadie de l’association « Damir », JamilaSayouri (Adala) et Mohamed Nach Nach(organisation marocaine des droits humains). A la veille de l’Aid Al Adha, ces trois militants avaient tenu une longue rencontre de 3 heures avec 7 membres du Hirak, en détention à la prison casablancaise de Oukacha. Des discussions franches et transparentes ont eu lieu y compris avec Nasser Zefzafi, le « leader » du mouvement contestataire.

La rencontre du 30 août est la deuxième du genre que les représentants de l’Initiative tiennent avec les détenus du Rif. Sauf que le groupe des personnes privées de liberté et en attente d’un procès a été élargi à trois nouvelles personnes qui ont été associées à l’échange.

En début de semaine, les auteurs de l’Initiative civile pour le Rif ont publié un communiqué rendant ainsi publiques les différentes étapes de leurs discussions avec les détenus d’Al Hoceima. On y apprend notamment que « les détenus réaffirment leur attachement à la légitimité de leurs revendications à caractère social qui font l’objet d’un consensus national“ et qu’ils « rejettent toute confrontation et toute volonté de récupération de leur cause et de détournement de ses revendications ».

Pour ceux et celles de l’Initiative civile pour le Rif, un climat de confiance s’est instauré avec les activistes du « Hirak ». Le rendez-vous de la rentrée parlementaire et de la nouvelle année législative nourrit désormais toutes les attentes. « En nous investissant dans cette initiative, nous avons toujours eu l’intime conviction qu’il était possible de sortir de cette crise par le haut et non par le bas », conclut Salah El Ouadie.

Vendredi 8 Septembre 2017 – 14:51

Par Narjis Rerhaye
http://www.atlasinfo.fr

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

x

Check Also

«L’extrémisme n’est pas un projet de vie. C’est un échec pour l’individu comme pour la société»

Entretien avec la directrice générale de l’Unesco Audrey Azoulay : «L’extrémisme n’est pas un projet ...

LES ASSOCIATIONS DU CONSOMMATEUR CHARGENT LE GOUVERNEMENT

BOYCOTT DES PRODUITS ALIMENTAIRES LES ASSOCIATIONS DU CONSOMMATEUR CHARGENT LE GOUVERNEMENT La Fédération nationale ...

Subventions aux associations: Laftit recadre les collectivités territoriales Par H24info –

Après avoir reçu plusieurs rapports faisant état de financement des associations par des fonds ...

Soyez informés!

En vous abonnant à la lettre d'infos de Monasso, vous ne manquerez plus aucune information associative ou presque.

Monasso.ma s'engage que votre adresse mail ne sera jamais partagée avec d'autres sites.
x