Accueil / Environnement / TROPHÉES INITIATIVES CLIMAT DE L’AFRIQUE FRANCOPHONE

TROPHÉES INITIATIVES CLIMAT DE L’AFRIQUE FRANCOPHONE

CINQ MAROCAINS DISTINGUÉS AUX TROPHÉES INITIATIVES CLIMAT DE L’AFRIQUE FRANCOPHONE
Sur 30 nominés dont 10 lauréats dans différentes catégories, organisations de la société civile, entrepreneur vert-femme, entrepreneur vert-jeune et collectivités locales, le Maroc a récolté quatre trophées : deux lauréats et trois nominés. Les détails

Jeudi 16 novembre 2017, le Maroc a encore brillé sur le front des trophées attribués par l’Organisation Internationale de la Francophonie, dans le cadre de son concours annuel dénommé Initiatives Climat de l’Afrique Francophone (ICAF).

Soutenu par le Secrétariat d’Etat au Développement Durable, la Coopération Suisse, l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable (IFDD), le Programme de Microfinancements (PMF) du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM), PNUD Maroc, ONU Femmes, CGLU Afrique (Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique) et l’Initiative Jeunesse de Lutte contre les Changements Climatiques, l’événement, organisé en présence de Nezha El Ouafi, Secrétaire d’Etat au Développement Durable et Najib Boulif, Secrétaire d’Etat au Transport, a consacré quatre Marocains sur les 30 nominés dont 10 lauréats dans les différentes catégories du concours, à savoir : organisations de la société civile, entrepreneurs verts femmes, entrepreneurs verts jeunes et collectivités locales. Il s’agit précisément de deux lauréats et de trois nominés.

Le premier lauréat Marocain, distingué dans la catégorie « Organisation de la société civile », est l’Association Tagadirt de la Commune Fam El Hisn située dans la province de Tata dans le région de Souss Massa, pour son projet gestion conservatoire des eaux et des sols de reboisement. L’initiative, primée par le jury de l’ICAT, a créé une dynamique locale autour de la conservation de la biodiversité oasienne, de la réduction de la dégradation du couvert végétal et de l’amélioration des conditions socio-économiques locales. Elle a mobilisé la communauté des agriculteurs et des transhumants de Fam El Hisn autour du maintien de l’activité agricole, de l’élevage et de la restauration des ressources naturelles (notamment l’eau, les parcours et la forêt) à travers une gestion conservatoire basée sur une approche agro-écologique. A signaler que ce projet est soutenu par le Programme de Microfinancements du Fonds pour l’Environnement Mondial, Secrétaire d’Etat au Développement Durable, la Commune de Fam El HIsn, la Direction de l’Agriculture et la Direction des Eaux et Forêts.

L’autre lauréat Marocain est primé dans la catégorie « Entrepreneur vert-jeunes. Il s’agit de la société Green Gold Energy, une structure entrepreneuriale et sociale qui propose des alternatives énergétiques aux professionnels et aux particuliers. Créée par l’étudiant-entrepreneur Walid Mahrouch, cette structure a été distinguée par le jury d’ICAT pour son initiative qui vise à substituer le bois de feu par des biocombustibles solides fabriqués avec des déchets organiques. Le produit final se présente sous la forme de bûches ou de granulés. Son pouvoir calorifique est plus élevé que celui du bois : 33% en plus. Les émissions de gaz à effet de serre sont moindre : 35% en moins. Son stockage est plus aisé : son volume est trois moins important que celui du bois. Enfin son prix est très compétitif : 1,5 Dirham le kilo (0,14 Euro). Les bûches sont fabriquées principalement avec des grignons d’olives, le marc de café et la sciure de bois. Grâce au soutien d’Enactus Morocco, de la Fondation OCP, Dare INc, Mercy Corps, Green Lab Tanger et la Faculté des Sciences et Techniques de Tanger, le projet a déjà touché plus de 20 000 personnes.

Quant aux trois nominés Marocains, ce sont l’Association EnSen (Energie, Solidarité et Environnement) basée à Rabat, l’Association Ibn Al Baytar également installée à Rabat et le GIE PAMOT (Groupement d’Intérêt Economique Plantes Aromatiques Médicinales des Oasis du Tafilalet). Les deux premiers ont été distingués dans la catégorie organisations de la société civile, tandis que le troisième a été primé dans la catégorie entrepreneur vert-femme. Leurs projets portent respectivement sur les hammams durables, un village durable et résilient grâce à la permaculture et l’amélioration de la production des Plantes Aromatiques Médicinales dans les oasis.

http://www.leseco.ma/

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Entrepreneuriat : Startup Maroc fait escale à Oujda

L’association Startup Maroc a organisé, du 8 au 10 décembre à Oujda, la 3ème ...

L’Unesco mise sur les jeunes générations

Semaine internationale de l’éducation et de l’information L’Unesco mise sur les jeunes générations Le ...

Aider les enfants marocains: Copains depuis le lycée, ils participent au 4L Trophy

Le 15 février, la 21e édition du raid partira de Biarritz pour le désert ...

Soyez informés!

En vous abonnant à la lettre d'infos de Monasso, vous ne manquerez plus aucune information associative ou presque.

Monasso.ma s'engage que votre adresse mail ne sera jamais partagée avec d'autres sites.
x