Accueil / Actualités / Droits humains / Droits de la femme / LE MILITANTISME, AVEC OU SANS TFAYA? AIDEZ LES MÈRES CÉLIBATAIRES MAROCAINES EN MANGEANT UN COUSCOUS!

LE MILITANTISME, AVEC OU SANS TFAYA? AIDEZ LES MÈRES CÉLIBATAIRES MAROCAINES EN MANGEANT UN COUSCOUS!

Si tout le monde ne va pas à la mosquée le vendredi, beaucoup d’entre nous cèdent en revanche à l’appel du couscous. Et si on revenait aux fondamentaux en alliant le plaisir des papilles à la solidarité? On vous dit comment faire, où aller, pourquoi et combien ça coûte…

Etre mère célibataire au Maroc représente un véritable drame social. Nombreuses sont celles qui sont rejetées par leurs familles en tombant enceintes en dehors des liens du mariage. Pour ces femmes mises au ban de la société, une seule alternative: la rue et son lot de violences. Si beaucoup de ces mères finissent par confier leur enfant à un orphelinat faute de pouvoir l’élever ou, pire, l’abandonner dans la rue à la naissance, certaines d’entre elles ont toutefois la chance d’être prises en charge par des associations. Parmi elles, l’association Solidarité féminine dirigée depuis 30 ans par Aïcha Ech Chenna.

Au sujet de Solidarité féminine

Profondément marquée par le sort de ces femmes, Aicha Ech Chenna fonde l’association Solidarité féminine en 1985. L’ONG se développe, se structure et s’agrandit, passant d’un simple sous-sol à trois centres dans Casablanca.

L’association dispose de 35 employés et 7 volontaires à plein temps qui supervisent les activités de l’organisation. Elle soutient chaque année environ 50 mères célibataires et leurs enfants.

L’association apporte son soutien aux mères célibataires en leur offrant des formations visant à renforcer leurs compétences pour leur apporter l’autonomie et, de facto, la sécurité. La restauration, la pâtisserie et l’esthétique constituent les trois domaines de formations proposées à ces femmes qui, pendant leurs heures de travail, bénéficient de services de garderie pour leurs enfants.

Mangez militant!

Pour les aider et soutenir cette cause, il est bien entendu possible de faire des dons mais aussi de faire appel aux services de ces femmes. On vous invite donc à tester leur succulent couscous, servi chaque vendredi au siège de l’association, dans le quartier Palmier de Casablanca. Un geste militant qui vous coûtera moins de 50 dirhams. L’endroit est par ailleurs fort agréable. La maison qui accueille ces femmes propose un espace restauration à l’étage avec terrasse à l’ombre d’une belle végétation.

Ici, ce sont les mères célibataires qui cuisinent et qui servent… Autant dire qu’on savoure encore plus son plat quand on sait tout à l’amour qu’elles ont mis à le cuisiner et l’impact réel qu’aura votre appétit sur le quotidien de ces femmes.

La carte de restauration proposée est toutefois très diversifiée. De nombreux plats sont proposés à des prix défiant toute concurrence. Pendant la période du ramadan, on vous conseille la carte spéciale Chhiwates.

 

10 rue Mignard

Quartier Palmier, Casablanca

Tél.: 05 22 99 23 94

Du lundi au vendredi, 8:30-17:30

https://solfem.wordpress.com

 

Quelques chiffres:

Entre 2003 et 2009, plus de 210.000 mères célibataires ont été répertoriées au Maroc, selon une étude commanditée par l’association Insaf en 2010. Au cours de cette période, 24 enfants ont été abandonnés chaque jour.

Une autre étude postérieure révèle qu’entre 2004 et 2014, 44.211 enfants ont été recensés comme étant nés hors mariage dans la seule région de Casablanca. 9.400 d’entre eux ont été abandonnés.

Par Zineb Ibnouzahir

http://fr.le360.ma/

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Subventions aux associations: Laftit recadre les collectivités territoriales Par H24info –

Après avoir reçu plusieurs rapports faisant état de financement des associations par des fonds ...

Le coup de pouce allemand aux ONG d’aide à la jeunesse

Toute cette semaine, une délégation allemande de l’association berlinoise Transnational Corridors, présidée par Rachid ...

9ème édition du Prix «Terre de femmes» : Trois Marocaines récompensées pour leurs projets environnementaux

Ce prix a pour but de rappeler le rôle essentiel de la nature. C’est ...

Soyez informés!

En vous abonnant à la lettre d'infos de Monasso, vous ne manquerez plus aucune information associative ou presque.

Monasso.ma s'engage que votre adresse mail ne sera jamais partagée avec d'autres sites.
x