Accueil / Actualités / Des mouvements des jeunes s’affirment mettant la jeunesse au cœur des préoccupations de l’ensemble des décideurs et acteurs du terrain

Des mouvements des jeunes s’affirment mettant la jeunesse au cœur des préoccupations de l’ensemble des décideurs et acteurs du terrain

Dans cette période caractérisée par une grande mobilisation des acteurs toutes consciences confondues, il n’est plus utile de rappeler l’importance de consacrer à la jeunesse la place qu’elle lui revient en tant qu’acteur incontournable du changement et de développement.

Le contexte politico-social connait une profonde mutation, une nouvelle législation se met en place progressivement et des mouvements des jeunes s’affirment mettant la jeunesse au cœur des préoccupations de l’ensemble des décideurs et acteurs du terrain.

Ainsi, nous assistons actuellement à un repositionnement de l’État sur cette question et à une redéfinition des rôles des différents acteurs des politiques publiques de jeunesse, laquelle entraîne d’autres recompositions au niveau des acteurs associatifs

Les associations ont été amenées à revoir leurs relations avec l’ensemble des partenaires institutionnels. Elles plaident pour être associées à l’élaboration, au pilotage et à l’évaluation des politiques en matière de la jeunesse plutôt que d’être réduites au rôle de simple opérateur. Dans cet esprit, leur positionnement prend plusieurs formes et plusieurs ampleurs.

Dans cette évolution, le REMAJEC (réseau marocain de jeunesse et de concertation), conformément à sa mission et ses objectifs  œuvre pour faire de la jeunesse un levier essentiel du développement humain, solidaire et démocratique, dans le cadre d’une approche concertée et pluri acteurs et s’ériger aussi en  tant que force de proposition, de veille et de plaidoyer au sujet des politiques publiques liées à la jeunesse.

Dans ce sens, le REMAJEC a organisé deux rencontres nationales et deux rencontres régionales de concertation pour partager et harmoniser la vision du réseau  sur le processus de création du CCJAA, prévu par les articles 33 et 170 de la nouvelle Constitution. Ce processus s’est couronné par l’élaboration d’un mémorandum et d’un projet de loi organique concernant le conseil consultatif de la jeunesse te l’action associative.

A travers ce numéro spécial de la revue ATTACHAOUR notre ambition est,  à la lumière des acquis, de présenter les enjeux touchant à la jeunesse et  de formuler des propositions concrètes pour l’institutionnalisation des préoccupations des jeunes spécifiquement le conseil consultatif de la jeunesse et l’action associative.

C’est une démarche et un support de plaidoyer susceptible de mobiliser des pouvoirs publics, les acteurs associatifs et les jeunes marocains pour créer des coalitions et influer pour que le CCJAA devienne une réalité vécue.

PCM

x

Check Also

LES ASSOCIATIONS DU CONSOMMATEUR CHARGENT LE GOUVERNEMENT

BOYCOTT DES PRODUITS ALIMENTAIRES LES ASSOCIATIONS DU CONSOMMATEUR CHARGENT LE GOUVERNEMENT La Fédération nationale ...

Subventions aux associations: Laftit recadre les collectivités territoriales Par H24info –

Après avoir reçu plusieurs rapports faisant état de financement des associations par des fonds ...

Le coup de pouce allemand aux ONG d’aide à la jeunesse

Toute cette semaine, une délégation allemande de l’association berlinoise Transnational Corridors, présidée par Rachid ...

Soyez informés!

En vous abonnant à la lettre d'infos de Monasso, vous ne manquerez plus aucune information associative ou presque.

Monasso.ma s'engage que votre adresse mail ne sera jamais partagée avec d'autres sites.
x