Accueil / Dossiers / Hakima El Haité se serait-elle permis d’induire l’opinion publique en erreur ?

Hakima El Haité se serait-elle permis d’induire l’opinion publique en erreur ?

Déchets italiens : Le contrat public de la région Campanie qui risque de fâcher les Marocains
Hakima El Haité se serait-elle permis d’induire l’opinion publique en erreur ? C’est la question qu’on peut se poser depuis la publication, mardi soir, d’une copie « d’un contrat publique, conclu entre la région italienne de Campanie, l’Association professionnelle des cimentiers du Maroc ainsi que le groupe italien Italcementi Heidelberg Cement Group » par le site d’information arabophone Alraiy.
La région s’engage en effet, selon le document, à verser environ 126 millions de dirhams pour les parties contractantes pour le transport et la récupération des 2500 tonnes .
Une information qui contredit les déclarations de Hakima El Haité, ministre déléguée issue du Mouvement populaire chargée de l’Environnement. Cette dernière avait affirmé hier lors d’une conférence de presse que les déchets importés par les cimentiers marocains provennaient de la localité de Pescara, en Toscane.
« Ces déchets proviennent de la localité de Pescara en Toscane et l’usine qui les a fabriqués, la société DECO, est accréditée par l’UE », a-t-elle déclaré lors d’une interview à Jeune Afrique.
« Nous avons un dossier en béton qui détaille la traçabilité de la marchandise », a dit la ministre alors que l’opinion publique marocaine est encore partagée entre ceux qui défendent l’importation et ceux qui s’indignent et appellent à retourner ces déchets dans leur pays d’origine.
La ministre déléguée chargée de l’Environnement a affirmé que la partie marocaine achète les détritus pour leurs faibles coûts par rapport aux produits pétroliers. Elle a même assuré que « ces déchets ne proviennent pas d’un réseau mafieux en Italie. »
Ce nouveau document risque donc, une fois de plus, de raviver le débat sur l’affaire des 2 500 tonnes de déchets importés d’Italie par des cimentiers marocains. Une affaire qui fait couler beaucoup d’encre depuis plus de deux semaines.

http://www.yabiladi.com
La rédaction
Journaliste Yabiladi.com

…Suite : http://www.yabiladi.com/articles/details/45722/saga-dechets-italiens-contrat-public.html

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

x

Check Also

Débat à Essaouira sur le rôle des jeunes dans la préservation du patrimoine gnaoui

n colloque dédié à débattre du rôle que les jeunes doivent jouer en vue ...

Campagne de solidarité Procter & Gamble Maroc lance la 7e édition de «Iftar Saem»

Comme chaque année durant le mois du Ramadan, Procter & Gamble (P&G) Maroc a ...

Maroc : enquête après le massacre de chats à Safi

Les associations de protection et de défense des droits des animaux de Safi sont ...

Soyez informés!

En vous abonnant à la lettre d'infos de Monasso, vous ne manquerez plus aucune information associative ou presque.

Monasso.ma s'engage que votre adresse mail ne sera jamais partagée avec d'autres sites.
x