Accueil / Actualités / Actualités / MRE : Un dispositif spécial d’appui aux associations

MRE : Un dispositif spécial d’appui aux associations

Le paysage associatif des Marocains résidant à l’étranger compte plus de 2.500 organisations

Le tissu associatif MRE montre une volonté sincère à contribuer à la concrétisation des objectifs stratégiques du Maroc en faveur de ses citoyens résidant à l’étranger. Ce potentiel compte, certes, un nombre important d’associations capables de bien gérer des projets crédibles…

Les associations jouent le rôle d’une véritable locomotive dans le renforcement des liens entre les communautés marocaines à l’étranger. Il faut dire que le réseau des associations des MRE n’a cessé de se densifier. Dans ce sens, le paysage associatif des Marocains résidant à l’étranger compte plus de 2.500 associations.

Les responsables au sein du ministère chargé des MRE disent que «le bilan de ces associations peut être résumé dans la réalisation d’activités culturelles, religieuses et sportives au profit des Marocains de l’étranger et au service des intérêts du Maroc dans les pays d’accueil, ainsi que la réalisation de projets de développement local et de solidarité au Maroc». La même source précise que «le tissu associatif MRE montre une volonté sincère à contribuer à la concrétisation des objectifs stratégiques du Maroc en faveur de ses citoyens résidant à l’étranger. Ce potentiel compte, certes, un nombre important d’associations capables de bien gérer des projets crédibles auprès de la communauté et des pouvoirs locaux et bien ancrées dans les sociétés des pays d’accueil». De son côté, le Maroc fonde beaucoup d’espoirs sur ces associations pour jouer les rôles d’interface avec ses citoyens résidant à l’étranger, de relais avec les autorités et la société civile des pays d’accueil et de force de proposition et de réflexion pour la construction des politiques nationales en matière de migration. Il importe donc qu’elles soient en mesure de tenir ces rôles, d’être des exemples de sérieux, de dynamisme et d’efficacité pour le bien de la mission dont elles sont investies. Ainsi, et en vue de renforcer le partenariat avec le tissu associatif des MDM, le ministère des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration a développé un programme d’appui aux associations œuvrant au profit des attentes et préoccupations de la communauté marocaine installée à l’étranger.

Concrètement, le programme d’appui aux projets des associations œuvrant en faveur de la CMRE est un dispositif de cofinancement et d’accompagnement des actions visant à répondre aux attentes des MRE portées par ces Associations. Dans ce sens, un appel à projets ont lancé annuellement au profit des associations porteuses de projets. Il existe également un programme destiné prioritairement aux projets qui s’inscrivent dans la stratégie du ministère sans oublier le comité d’éligibilité permanent chargé d’étudier les demandes de subvention. En outre, le programme connait une implication directe des ambassades et/ou consulats.

Les responsables procèdent pour leur part à une évaluation des projets conventionnés afin de mesurer la conformité des actions réalisées avec les objectifs des projets. Il faut préciser qu’il existe des critères bien définis pour les projets éligibles au cofinancement du ministère. …./….
…../…..Il s’agit notamment des projets de soutien scolaire des enfants des Marocains résidant à l’étranger qui se trouvent en difficulté scolaire ainsi que les actions relatives à l’accompagnement des jeunes et des personnes en situation vulnérable (personnes âgées, détenus, mineurs non accompagnés..). Les projets destinés à la promotion de la femme marocaine à l’étranger tout comme les actions visant la promotion de la culture marocaine sont également éligibles. Selon les responsables, l’examen des dossiers de candidatures est basé sur des critères de sélection préétablis. Il faut donc être en situation juridique légale: (statuts, assemblée générale régulière, rapports moral et financier de la dernière année d’exercice), avoir un an minimum d’existence, être à jour administrativement avec le ministère par rapport aux projets précédents, avoir des compétences suffisantes en termes de gestion associative et de bonne gouvernance et réaliser des activités concrètes à fort impact sur la communauté marocaine à l’étranger. Il faut également cibler les axes prioritaires du ministère, définir clairement les objectifs et la population cible (nombre, catégorie, caractéristiques, etc.), solliciter le ministère pour un cofinancement et enfin justifier la mobilisation des partenariats pour le complément de cofinancement (fournir les engagements écrits). Toute association désireuse de bénéficier d’une subvention doit déposer une copie du dossier de candidature (demande de cofinancement et les pièces administratives de l’association) auprès de l’ambassade ou consulat dont relève l’association. Après le dépôt des candidatures, les dossiers sont instruits par une commission interministérielle permanente composée, conformément à la procédure d’éligibilité des projets associatifs indiquée dans la circulaire du Premier ministre N°7/2003 du 27 juin 2003 relative au partenariat entre l’Etat et les associations, des représentants du ministère chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, ministère de l’intérieur et du ministère des affaires étrangères et de coopération internationale et la Fondation Hassan II pour les MRE. Cette commission examine les demandes de financement et prend les décisions correspondantes (acceptation – rejet – ajournement)

Publié par 

aujourdhui.ma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

x

Check Also

EFE-Maroc et MEPI célèbrent le succès de leur projet d’employabilité des jeunes

600 jeunes issus des villes de Fès, Meknès, Sefrou et Taza ont bénéficié des ...

Lauralie et Louise à l’aventure au Maroc Rallye 4 L trophy

Lauralie Callens et Louise Brun, deux musiciennes gersoises de Montestruc, ont créé l’association Music’4L ...

Jeunesse : Un Conseil consultatif voit le jour

Une loi portant création de cette institution a été adoptée par le parlement Fin ...

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Soyez informés!

En vous abonnant à la lettre d'infos de Monasso, vous ne manquerez plus aucune information associative ou presque.

Monasso.ma s'engage que votre adresse mail ne sera jamais partagée avec d'autres sites.
x